Pour éliminer une surcharge adipeuse la liposuccion permet d’y arriver. Elle garantit au patient de faire disparaître de façon définitive les cellules graisseuses. La silhouette est affinée et les contours sont mieux visibles et redessinés.

En quoi consiste la liposuccion ?

aspiration graisse

Les femmes autant que les hommes recourent à la liposuccion du surplus graisseux. Ils cherchent les uns comme les autres à faire disparaître les adipocytes qui se sont stockés depuis leur pubertés de façon définitive. Ces cellules graisseuses qui se localisent un peu partout dans le corps sont difficiles à éliminer par l’activité sportive ou les régimes alimentaires.

Même si le patient reprend du poids après la lipoaspiration, elle ne sera pas localisée mais se diffusera sur le corps et pourra s’éliminer rapidement par le sport et l’adoption d’une alimentation équilibrée.

La lipoaspiration n’est pas une méthode d’amaigrissement, elle ne baisse pas la charge pondérale du patient mais remodèle la silhouette en éliminant la graisse localisée dans le bas du corps (hanches, ventre) qui commence à s’établir à partir de la quarantaine. Même si lors d’un régime draconien elle diminue, le résultat sur le haut du corps comme les seins et le visage sera inesthétique.

Quel est le principe de la lipoaspiration ?

liposuccion canules

Lors des consultations préopératoires le chirurgien localise les zones où est localisé la surcharge adipeuse.

 

Lors de l’intervention proprement dite, le chirurgien introduit des canules à travers des incisions de 3 à 5 mm camouflées dans les plis naturels de la peau. Ces canules sont à bouts arrondis et sont perforées tout le long pour permettre une meilleure aspiration du tissu adipeux.

A l’aide d’un aspirateur puissant, la graisse qui est molle et friable est facilement aspirée. Des mouvements de va et vient sont faits par le chirurgien pour atteindre le maximum de graisse stockée.

Selon la technique de liposuccion utilisée la procédure change.

A la fin, le chirurgien dépose des pansements sut les mini incisions.

Techniques de liposuccion

Qu’elle soit douce, à l’ancienne ou assistée par un petit moteur ou avec ultra-sons la liposuccion élimine le surplus graisseux. Mais la méthode la plus utilisée est la liposuccion tumescente car elle permet de réduire les saignements pendant et après la lipoaspiration.

La liposuccion tumescente consiste en l’injection de sérum physiologique et de l’adrénaline sans lequel est diluée de la lidocaïne et de l’épinéphrine. En mélangeant un anesthésiant à un médicament servant à rétrécir les capillaires sanguins la zone traitée devient ferme et enflée et évite les saignements. Ce mélange permet d’anesthésier la zone traitée puisque c’est une anesthésie locale tumescente.

 

Comment obtenir un résultat harmonieux ?

L’insertion de canules crée des tunnels. La dextérité et le professionnalisme du chirurgien suppose qu’il croise ces tunnels dans plusieurs plans.

liposuccion tunnels

Par effet de ces canules qui laisse le tissu adipeux tel une éponge trouée dans tous les sens. Pour éviter l’infiltration de sang dans ces trous, le vêtement compressif est indispensable puisqu’il comprime le tissu et écrase les tunnels crées par les canules et évite ainsi les hématomes et les infections qui en découlent. Donc, se conformer aux prescriptions post opératoires concernant le port du vêtement de contention pendant un mois, est

 

 indispensable pour la réussite de l’intervention, cela constitue la suite de la liposuccion.

Le tissu graisseux cicatrise mieux et épouse le revêtement cutané pour donner une peau lisse.

Quelle sont les différents modes d’anesthésie possibles ?

Tout dépend de la zone traitée, du patient et des prescriptions du médecin anesthésiste et du chirurgien. Suite à une entente entre eux le choix est fait entre :

  • Une anesthésie locale ne peut être appliquée que si l’on traite de petites zones. Le chirurgien injecte un anesthésiant liquide localisée. En effet, la dose à ne pas dépasser est de 3 flacons de 20 cc. Cette limite est instaurée pour prémunir le patient d’un risque cardiaque.
  • Une anesthésie vigile est une anesthésie locale assistée par des tranquillisants administrés par voie intraveineuse.
  • Une anesthésie générale est pratiquée pour de plus grandes zones de couverture. Dans le cas de liposuccion de la culotte de cheval, la patiente sera à plat ventre et on devra l’intuber pour lui faciliter la respiration. Dans ce cas, l’anesthésie générale est la mieux adéquate.

Suites opératoires de la lipoaspiration

Afin de minimiser la formation d’hématomes et pour assurer un résultat lisse, le vêtement de contention est à porter impérativement après l’intervention pendant au moins un mois nuit et jour. Il aide la peau à se rétracter de façon uniforme et évite la formation d’effet de taule ondulée.

Si le chirurgien n’utilise pas de fils résorbables, les points de sutures seront enlevés après une semaine. Afin de préserver les cicatrices, évitez de les exposer au soleil pendant les 3 semaines qui suivent l’intervention. En effet, les rayons Ultra Violets risquent de les brunir.

Une douche est possible 4 jours après l’intervention mais n’oubliez pas de remettre tout de suite votre vêtement de contention.