Les innovations en chirurgie esthétique se font à un rythme frénétique pour proposer toujours plus de solutions aptes à répondre à la perfection aux moindres désirs du patient. Ces nouvelles technologies sont mises au point par les entreprises les plus avant-gardistes, à l’instar des nouvelles start-up américaines dont les nouveau travaux permettent au patient de découvrir son nouveau visage avant même l’opération. Comment ? Grâce aux nouvelles imprimantes 3D.
Cela se fait en scannant le visage du patient avec des logiciels d’édition à la pointe de la modernité, qui vont aussi servir à modéliser et modifier une image numérique conforme au résultat à atteindre. L’image est enfin envoyée à l’imprimante 3D qui va imprimer les masques et faire découvrir ainsi au patient le rendu final après un remodelage du nez, des paupières, du menton ou d’un lifting de rajeunissement.

11

Les plasticiens du monde entier sont très enthousiastes de cette avancée en matière de chirurgie plastique puisque le chirurgien était avant obligé de fabriquer des moules faits à la main pour pouvoir montrer à ses patients un rendu approximatifs de leur visage après l’opération. Mais cette méthode avait beaucoup de lacunes, principalement l’importante quantité de temps nécessaire à la réalisation du moule en question, qui de toutes les manières n’offrait pas un rendu assez fidèle au résultat que le chirurgien et le patient désiraient obtenir.
Le Docteur Yakub Avşar, chirurgien plasticien turque, est un des premiers spécialistes dans le monde à avoir adopté cette nouvelle technologie, faisant part de toute sa satisfaction puisqu’elle permet de montrer aux patients les plus exigeants un rendu extrêmement détaillé du résultat qu’ils vont obtenir. Une des premières patientes du Docteur à avoir profité de ce procédé, une jeune suédoise d’une vingtaine d’année, ayant effectué une rhinoplastie (chirurgie du nez), en voyant le rendu 3D de son visage elle a qualifié l’expérience comme étant « magique ».
L’impression 3D dans le domaine de la chirurgie esthétique a de beaux jours devant elle, à condition que les coûts exorbitants baissent dans les années à venir.