Faire recours à la chirurgie esthétique pour corriger les disgrâces d’origine congénitale ou effacer les effets du vieillissement est devenue très fréquent. L’irréversibilité des résultats pour certaines opérations esthétiques et l’impact parfois influant sur la fonctionnalité des parties opérées, exigent une délimitation de l’âge. En effet pour plusieurs experts médico-chirurgicaux et instances chirurgicales fiables, le patient doit obligatoirement dépasser la puberté pour subir des chirurgies esthétiques et plastiques.

Il faut absolument attendre la fin de la croissance hormonale, morphologique et physiologique du corps pour éviter d’éventuelles dysfonctions au niveau du métabolisme et des mécanismes biologiques.

soins_visages_institut
A titre d’exemple une augmentation des seins peut engendrer des effets néfastes sur le fonctionnement des glandes mammaires. Egalement, les chirurgies intimes telles que la nymphoplastie sont interdites pour les filles de moins de 18 ans.
De plus, la chirurgie esthétique nécessite l’acquisition d’une maturité psychique, car pour certains jeunes, le changement ou le remaniement physique n’est pas facilement toléré surtout lorsqu’il touche une zone importante comme le visage, les seins, etc.
Néanmoins, il existe quelques exceptions. Les enfants ou les adolescents présentant des défauts congénitaux comme la bifurcation des lèvres ou la largeur excessive des narines sont éligibles aux interventions esthétiques.

Quel est l’âge idéal pour une chirurgie esthétique ?

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, l’âge idéal est de 35 ans. A partir de ce stade mâture, chaque personne est apte à suivre les divers types de lifting (cuisses, bras, seins, visage, etc), à ajuster les déformations faciales par blépharoplastie, rhinoplastie ou encore otoplastie. Le rajeunissement de la silhouette est également possible par liposuccion ou implantation de prothèses.
Généralement, un individu ne présentant pas de pathologies chroniques peut subir des chirurgies esthétiques jusqu’à l’âge de 80 ans.

La limitation de l’âge est-elle respectée ?

Tous les pays membres de l’Organisation Mondiale de la Santé sont obligés de respecter les règles de l’éthique médicale. A titre d’exemple : la chirurgie esthétique en Tunisie dont les chirurgiens et les centres hospitaliers sont conformes aux normes les plus exigeantes.