Reduction mammaire Tunisie : la chirurgie plastique des seins pour traiter l’hypertrophie

De nombreuses femmes expriment le désir de diminuer la taille des seins, car une poitrine trop volumineuse peut être la cause de douleurs au niveau du dos et de la nuque, mais peuvent aussi faire naître quelques complexes au quotidien.

Pour ces femmes une solution existe : la réduction mammaire en Tunisie, une chirurgie esthétique qui va redonner des dimensions raisonnables aux seins, qui vont se conformer à la physionomie de la patiente et alléger le poids excessif de la poitrine.

Tarif de la réduction mammaire en Tunisie et effectuée par Dr Mellouli

Si les tarifs de cette intervention chirurgicale d’ordre plastique est assez couteuse en France, elle est moins cher en Tunisie. En effet, c’est en raison de la dévalorisation de la monnaie locale ainsi que la volonté de développer le tourisme médical que le tarif est très bas.

Le prix d’une réduction mammaire en Tunisie comprend :

  • Le séjour dans un hôtel de luxe,
  • Les honoraires de l’équipe médicale,
  • Les frais du bloc opératoire et la chambre d’hospitalisation,
  • Les tarifs de bilans sanguins et des images médicales (scanner, échographie)
  • Le transport aéroport – hôtel – clinique
  • Les soins postopératoires tout au long de la villégiature en Tunisie
  • L’assistance médicale
  • Les frais du séjour de l’accompagnateur

Obtenez un devis gratuit

La réduction des seins : une solution efficace contre  l’hypertrophie mammaire

L’opération de réduction mammaire a comme objectif de remédier à l’hypertrophie mammaire, c’est-à-dire un phénomène identifiable chez les femmes ayant un surpoids des seins, et qui est le résultat direct du développement anormal des glandes mammaires et d’un excès de graisse.

L’hypertrophie peut apparaître chez la femme dès son jeune âge (période de l’adolescence) suite à un dérèglement hormonal, chez la femme adulte suite à une grossesse, à une variation du poids ou également comme résultat naturel de la vieillesse. L’hypertrophie mammaire dans beaucoup de cas est accompagnée de ptôse mammaire (affaissement des seins) ou même d’une asymétrie mammaire (un sein plus gros que l’autre).

Les patientes ayant recours à l’opération de réduction mammaire

Toute patiente ne représentant pas de tumeurs bénignes ou malignes au niveau des glandes mammaires peut faire ce type de chirurgie esthétique.

Pour les jeunes femmes

L’opération de réduction des seins est de plus en plus demandée par les jeunes filles adolescentes, qui sont non seulement poussées par la volonté de modifier l’esthétique de leurs corps, mais c’est surtout un moyen de retrouver leur bien-être psychologique car embarrassées d’avoir une poitrine surdimensionnée par rapport à la propre physionomie corporelle et aussi gênées par le regard de leurs camarades dans le milieu scolaire.

Pour les femmes adultes

Pour les femmes adultes, la motivation de recourir à cette opération naît principalement de la volonté d’éliminer l’aspect tombant des seins qui ont des dimensions très volumineuses à leur goût. Mais c’est aussi et surtout l’exigence d’éliminer les douleurs que ce phénomène peut causer : en effet, des seins trop gros peuvent entraîner des dorsalgies, c’est-à-dire des douleurs au dos, mais également des douleurs à la nuque et aux épaules, ce qui procure des gênes permanentes dans la vie quotidienne.

Il n’est pas rare aussi d’observer des déformations de la colonne vertébrales à cause du volume de la poitrine. La femme aura des difficultés de postures et sera gênée lors de la pratique d’une simple activité physique comme le jogging et risque de connaître des difficultés gestuelles. Finalement, le facteur psychologique est aussi à prendre en considération car la femme aura des difficultés pour se vêtir et pourra également être embarrassée par les regards extérieurs.

La réduction mammaire et la grossesse

Il est recommandé aux patientes de recourir à la réduction mammaire après avoir effectué la grossesse, pour que le sein opéré ne subisse pas des altérations esthétiques indésirables. Mais dans le cas où la femme souhaite avoir une grossesse après l’opération, il faut attendre un minimum de 12 mois entre les deux actes. Un chirurgien compétent veillera à préserver les canaux galactophores du sein, c’est-à-dire les chemins par où passe le lait maternel lors de l’allaitement du bébé. Néanmoins si l’opération intervient sur une hypertrophie trop grande (avec une forte manipulation du mamelon), alors cela pourra compromettre l’allaitement du futur enfant.

Les procédures de la chirurgie de l’hypertrophie des seins

  • Anesthésie et durée

La réduction mammaire est une opération qui se pratique sous anesthésie générale et dure 2h en moyenne.
• Déroulement de l’intervention
Le principe de l’intervention va consister principalement à éliminer les excès de glande mammaire ainsi que les excès cutanés qui causent l’hypertrophie. Ensuite le chirurgien va procéder au repositionnement de l’aréole et du mamelon vers le haut. Enfin, la glande mammaire restante est remodelée et ajustée afin que les seins de la patiente aient un aspect plus conforme au reste du corps.
• Les cicatrices
En ce qui concerne les cicatrices, celles-ci sont très différentes et vont dépendre des gestes chirurgicaux à effectuer et du degré de l’hypertrophie mammaire observée. La cicatrice pourra être soit en forme de verticale qui part de l’aréole jusqu’au sillon sous-mammaire, soit en forme de T inversée : une incision verticale comme dans le premier cas combinée à une incision horizontale toujours dans le sillon sous-mammaire.

Les suites de l’opération : douleurs, convalescence et consignes hygiéniques

Dès le lendemain de l’opération, les pansements sont enlevés et la patiente devra porter un soutien-gorge spécial pour que les seins restent fermes. C’est une opération peu douloureuse, et les quelques gênes ressenties s’estamperont après seulement quelques jours avec l’aide de la prise d’antalgiques. La même chose pour les ecchymoses (apparition de bleus dans la zone opérée) et des œdèmes (gonflements) qui s’effaceront également rapidement après l’opération. Il faudra prévoir un arrêt de travail de 15 ou 20 jours pour bien se remettre.

Le résultat de cette chirurgie mammaire

Les résultats définitifs pourront être observés après seulement 2 ou 3 mois de l’opération : les tissus mammaires deviennent plus souples, les seins obtiennent un aspect au galbe idéal et aux volumes conformes au reste du corps.