Le lifting visage après 60 ans : que faut-il savoir ?

Le lifting après soixante ans ou plus n’engendre généralement pas de problèmes. En 2018, plus de 4250 patients français qui ont subi un lifting, ont plus de soixante ans. Ce nombre important de personnes âgées s’explique par le fait que seule la chirurgie esthétique du visage est capable de traiter efficacement les rides profondes liées au vieillissement.

Quel protocole doit-on suivre pour faire un lifting visage si on est sexagénaire ou plus ?

Les patients qui subissent un lifting après l’âge de soixante ans doivent suivre les instructions suivantes :

– Bilan sanguin complet
– Visite médicale du cardiologue et réalisation d’un électrocardiogramme
– Communication des diverses données concernant l’état de santé du patient
– Diagnostic complet avant la chirurgie pour déterminer le type d’anesthésie et la dose exacte du tranquillisant

Le mode opératoire de l’intervention est identique à celui effectué pour n’importe patient adulte. Seules les suites opératoires changent.
En effet, après l’opération, le protocole le patient est amené à faire appel à une infirmière pendant au moins huit heures par jour.

Le contrôle médical doit se faire par un médecin spécialiste ayant connaissances des détails de l’opération. Les consultations sont presque mensuelles sauf s’il y a des problèmes ou des effets indésirables anormaux.

Mon apparence changera-t-elle beaucoup après le lifting ?

Souvent, le patient a peur d’avoir l’effet d’une poupée, c’est-à-dire un visage artificiel comme vous pouvez le voir chez les patients opérés durant les années 80 et 90. Le résultat souhaité sera naturel grâce à la pratique de techniques innovantes. Les traits faciaux seront pas déformés et figés.