Augmentation seins par prothèses : quelle différence entre implants en silicone et implants salins ?

Pour les femmes qui envisagent une augmentation des seins, le choix des implants mammaires est souvent une étape délicate. Il s’agit de trouver un bon compromis entre les aspirations esthétiques de la patiente et sa morphologie, tout en considérant les complications éventuelles. Outre la taille, la forme et la texture de l’implant, choisir le contenu de la prothèse mammaire peut être un vrai casse-tête… Alors : silicone ou sérum physiologique ?

Pour commencer, tous les implants mammaires ont un composant en silicone : l’enveloppe. Qu’elle soit texturée ou lisse, la membrane qui isole le matériau de remplissage est une peau de polymère siliconé. Ainsi, une éventuelle réaction allergique au silicone se produira quel que le type de remplissage de l’implant. Pour le reste, les prothèses de sérum physiologique et les implants en silicone possèdent leurs caractéristiques propres.

implants-mammaires-silicone

Les avantages des prothèses salines : innocuité, volume ajustable et incision réduite

Le sérum physiologique est le nom médical de l’eau salée et stérilisée. Il s’agit du même liquide contenu dans les poches de perfusion intraveineuse, et administré aux patients déshydratés. La plupart des implants salins sont constitués d’une coque de silicone vide, ce qui facilite leur implantation. Une fois insérée dans le sein, elle est remplie de solution saline jusqu’à atteindre la taille désirée. Puisque leur volume est ajustable, les implants salins sont souvent indiqués pour corriger l’asymétrie mammaire. Par ailleurs, il existe des modèles de prothèses préremplies, mais dans ce cas, l’incision sera plus étendue et la chirurgie d’augmentation mammaire plus traumatisante pour la patiente.

Les prothèses salines sont plus susceptibles de se dégonfler en cas de rupture

Bien que les implants mammaires soient conçus pour durer longtemps, leur risque d’usure augmente avec le temps. Toutefois, lorsqu’elle se rompt, la prothèse saline ne pose aucun risque pour la santé. Le liquide physiologique sera immédiatement absorbé par le corps. Cependant, une fuite entraînerait également le dégonflement de l’implant et, par conséquent, une modification de la forme et de la taille du sein. Ce problème devra être corrigé par une réintervention chirurgicale, au cours de laquelle l’implant sera remplacé.

Implants en silicone : un résultat plus naturel et une meilleure longévité

Ce type de prothèses renferme un gel de silicone cohésif qui reproduit la texture naturelle du sein. Il s’agit d’un matériau plus épais et plus visqueux que le sérum physiologique. Ses propriétés sont très proches de celles du tissu mammaire, et font que la plupart des patientes le préfèrent aux implants salins. Offrant un résultat plus naturel à l’apparence comme au toucher, les prothèses siliconées sont l’allié de tout chirurgien esthétique Tunisie.

Moins de risque d’écoulement mais un suivi médical plus rigoureux pour les prothèses siliconées

Les fuites de silicone sont rarissimes, puisqu’il ne s’écoule pas facilement comme le ferait un liquide. Ainsi, l’apparence du sein reste intacte même en cas de rupture. Revers de la médaille : une éventuelle fuite est dans ce cas difficile à détecter. C’est pourquoi les patientes nécessiteront un dépistage préventif régulier. Par ailleurs, comparées aux implants salins, les prothèses siliconées sont plus susceptibles de provoquer une contracture capsulaire.